OASIS CITADINE

A l’origine, une rencontre inédite sur un terrain en cœur d’îlot, un homme ingénieur, passionné d’architecture, de retour d’Australie avec des images plein les yeux des projets de Glenn Murcutt et sa femme, historienne de l’art. Une seule contrainte, un immeuble de cinq étages au Nord, avec vue … sur le terrain. Contrainte structurante, qui tout au long du projet orientera nos intentions. Deux volumes minimalistes se superposeront ; l’un au rez-de-chaussée s’adossera en limite séparative pour s’ouvrir largement au Sud sur un miroir d’eau et une piscine. Sa charpente métallique supportera une toiture irriguée d’une lame de lumière zénithale irriguant successivement petit salon, bureau, cuisine, arrière-cuisine et salle d’eau au Nord. L’autre volume à l’étage placé en équerre, comme suspendu, préservera l’intimité du jardin des curieux. Une folie, petite tour abritant une bibliothèque et coiffée d’une verrière offrira une vue sur la milky way.