LA CABANE

À l’origine il s’agissait de créer un pavillon de jardin avec cuisine d’été et terrasse en lien étroit avec le jardin arboré et destiné à se protéger des regards mitoyens. Soudain une image, la maison au bord de l’eau conçue en 1934 par Charlotte Perriand. En découvrant le jardin arboré, l’envie de dessiner un « squelette » gracile en acier, inspiré des pattes d’insectes et supportant une toile tendue transparente, laissant filtrer ces ciels nuageux qui s’éclairent subitement au passage du soleil. Ici… charme, calme et frugalité.